Participer au site : news photo video
avatar Se connecter

HISTOIRE DU TIR A L'ARC

Pour toute l'association

HISTOIRE DU TIR A L'ARC

Le tir à l'arc est un des arts les plus anciens parmi ceux encore pratiqués. Cette histoire vous fera voyager dans l'évolution du tir à l'arc mais également au cœur de l'histoire de l'humanité. En effet, les deux sont étroitement liés. On a retrouvé des preuves de tir à l'arc partout dans le monde, même en Australie où l'on pensait que l'arc n'avait jamais été utilisé.  

 

Bien que le tir à l'arc remonte probablement à l'âge de pierre (soit environ 20 000 ans avant J.-C.), la première civilisation connue pour son utilisation de l'arc et de la flèche est celle du peuple égyptien, qui l'a adopté il y a quelques 5000 ans pour chasser et faire la guerre.    

En 1200 avant J.-C., les Hittites se seraient servis de l'arc depuis des chariots rapides et légers qui leur permettaient de terroriser leurs adversaires lors des batailles au Moyen-Orient. Leurs voisins, les Assyriens, tiraient énormément à l'arc. Ils fabriquaient des arcs avec différents matériaux: du tendon, de l'os ou du bois. Ils ont également donné à l'arc une nouvelle forme, plus courbée, d'autant plus puissante que l'arc était plus court et que l'archer pouvait plus facilement tenir lorsqu'il était en selle.   

 

En Chine, le tir à l'arc remonte à la dynastie Shang (1766-1027 avant J.-C.). A cette époque, les batailles opposaient des chars avec trois hommes: le conducteur, le lanceur et l'archer. Sous la dynastie suivante, celle des Zhou (Chou) (1027-256 avant J.-C.), les nobles de la cour participaient à des tournois de tir à l'arc accompagnés de musique et ponctués d'élégants saluts.  

 

Ce n'est qu'un peu avant Clovis (465) que l'arc a été adopté par les Francs à la guerre, bien que son utilisation n'ait pas été généralisée avant la fin du VIIIe siècle, mais contrairement à ce que disent certains mythes populaires, les archers n'étaient pas aussi prédominants à la guerre. Les archers étaient souvent les soldats les moins payés d'une armée, ou étaient recrutés parmi les paysans. Ceci était dû à la nature bon marché de l'arc, comparée aux dépenses effectuées pour équiper un homme d'arme professionnel avec une bonne armure et une bonne épée. Les archers professionnels passaient une vie entière à s'entrainer, et utilisaient des arcs couteux pour être efficaces, et ainsi étaient relativement rares en Europe (voir Arc long anglais). L'arc était rarement utilisé pour décider de l'issue d'une bataille, et était souvent vu comme une arme de classe inférieure ou comme un jouet par la noblesse. Cependant, parmi les Vikings, même les rois tels que Magnus Berføtt utilisaient l'arc, ainsi que les Arabes, y compris lors de leurs nombreux raids sur les côtes Européennes lors des 9e et 10e siècles.

 

Charlemagne exigeait de ses soldats qu'ils soient équipés, en plus de leurs armes habituelles, « d'un arc avec deux cordes et douze flèches ». À sa mort en 814, ces ordonnances qui régissent l'équipement tombent en désuétude, mais les invasions des Normands qui excellent au tir à l'arc redonnent vie à cette arme.Ce sont aussi les Normands qui vulgarisent l'usage de l'arc en Angleterre.

 

Lors de la Guerre de Cent Ans, les Anglais ont appris à utiliser l'archerie comme élément de domination tactique avec leurs arcs droits. Des tournois, avec des récompenses pour les vainqueurs, étaient organisés pour encourager les archers. Il y avait ainsi énormément de motivation pour devenir un archer expérimenté, et les rois Anglais pouvaient ainsi recruter des milliers d'archers chaque année.

 

En 1346, à la bataille de Crécy, et en 1356, à la bataille de Poitiers, les archers anglais défont les armées françaises. Ce ne fut qu'à la fin de la guerre de Cent Ans qu'on songea en France à revenir à la pratique de l'arc. Charles V réorganisa et encouragea les compagnies et s'efforça de renouveler leurs privilèges. Malheureusement, à sa mort en 1380, l'aristocratie persuada Charles VI de limiter la puissance des compagnies en limitant le nombre d'archers dans chaque ville.

 

En 1415, à Azincourt, les archers anglais montrèrent encore une fois leur supériorité en décimant la chevalerie française. Les Picards et les Bourguignons, alors alliés des Anglais, se perfectionnent en tir à l'arc.

 

C'est en 1583 que s'est déroulée la première compétition connue de tir à l'arc, à Finsbury, en Angleterre; elle comptait 3000 participants! La Guerre de Trente ans (1618-1648) a mis un terme à l'utilisation de l'arc en tant qu'arme de combat, l'arme à feu ayant fait son apparition. Depuis lors, le tir à l'arc s'est développé en tant que loisir. 

   

Une compétition de tir à l'arc faisait déjà partie des Jeux olympiques de 1900, 1904, 1908 et 1920 puis, après une longue interruption, le tir à l’arc y fut réintroduit en 1972.